La fin de l’impôt du 20e siècle, place à celui du 21e

Les statistiques officielles démontrent que la classe moyenne paie 33 % d’impôt sur le revenu et les riches 19 %. Comme l’intervenante ajoute certains éléments exogènes tels que la TVA, on arrive aux taux qu’elle indique. Il est pour le moins troublant de constater que ce sont ceux pour qui la pression de l’impôt est la plus insupportable qui en paient le plus et ceux pour qui il est indolore qui en paient le moins.Lire

L’impôt négatif en solution au Revenu de base

La notion de travail va changer radicalement

Avec la révolution du numérique, la notion de travail tel que nous le connaissons va profondément se transformer. Le travail va considérablement s’amoindrir. Non seulement par l’automatisation des systèmes de gestion qui impliquent de moins en moins de main d’œuvre pour gérer des portefeuilles de plus en plus conséquents, aujourd’hui, une petite équipe peut gérer un portefeuille de 10 millions de clients, mais aussi grâce à l’évolution de la production.… Lire

L’impôt sur le revenu, né en 1916, obsolète aujourd’hui, cause de l’évasion fiscale

Retronews nous parle de « la difficile naissance de l’impôt sur le revenu », pourtant mesure d’égalité élémentaire au gré de la démocratisation du pouvoir d’achat en conséquence de la révolution industrielle qui apporte un revenu à un nombre croissant de gens. 

Désormais, alors que les paramètres qui induisaient sa pertinence à l’époque n’existent plus aujourd’hui, il est désormais échu et doit être aboli pour rétablir la justice et l’équité fiscale. Lire

Notre vision

Première visite
    • A lire avant tout

      La raison d’être de Courant Constructif, crée face à l’océan de pessimisme, de déclinisme.

    • Une évolution progressiste

      Il est désormais acté que la singularité technologique du 21ème siècle compromet la notion de travail tel que nous le concevons, nous amenant à le reconsidérer et les visions soutenues aujourd’hui par le monde politique sont échues…

    • Société

      Courant Constructif a une vocation naturelle humaniste reposant sur un profond respect des individualités, des libertés et des droits de chacun.

Lire

Le dégrèvement fiscal écologique favorable aux associations

Les plus riches polluent plus que tout le monde, c’est un fait connu et avéré et des appels à l’imposition conformément à leur pollution se multiplient. C’est le cas avec notre vision de l’impôt sur le niveau de vie qui pourrait déjà être modulé par un coefficient d’inégalité

A contrario, un comportement vertueux, moins de gaspillage, des investissements dans des solutions de dépollution, une évolution du mode de vie avec le sacrifice ou le remplacement de certains éléments très polluants, un comportement social inclusif, etc.Lire

A propos d’immigration

Il n’est pas question pour moi de traiter ici directement de l’immigration, parce que, quoi qu’en disent les populistes à son sujet en pointant du doigt ce qui arrange ceux qui l’exploitent goulûment sans vergogne, l’immigration n’en n’est pas vraiment un (de sujet, donc). Si elle était si problématique pour les français, Marine Lepen serait présidente.… Lire

La relocalisation industrielle, pas une fausse bonne idée, mais une vraie mauvaise idée

C’est un discours récurrent que la « désindustrialisation », que « nous avons confié le soin à d’autres de nous approvisionner ». L’idée que de relocaliser nous apporterait de la croissance est une vision pour le moins simpliste de la réalité économique de l’industrie. Cette pensée repose sur l’idée que l’emploi est favorable à l’humain et donc que d’en créer permet l’épanouissement, ce qui est un grave biais cognitif qu’il sera crucial d’éliminer.… Lire

Courant Constructif : troisième vague de propositions

Le programme du Courant Constructif s’enrichit. Au fil de nos découvertes en prospective des solutions, nous intégrons de nouveaux éléments à l’ensemble de notre vision systémique. Voici donc la troisième vague de propositions, les deux premières étant déjà intégrées dans le programme général que nous vous invitons à découvrir ici.Lire

Dividendes, investissements, gouvernance, redistribution de richesse

 L’économie se démocratise

L’avenir de l’économie est plus démocratique, plus collaboratif, il repose sur l’intelligence collective et le citoyen devient de facto plus présent dans les décisions sur les investissements d’avenir. Idéalement, le crédit devrait être issu de l’ensemble, qui trace la voie de l’avenir et non pas uniquement de la banque qui finance  l’entrepreneur correspondant à sa vision du marché.… Lire

Pour un coefficient fiscal d’inégalité

Le Directeur Général de SnapChat a gagné 638’000’000$ en 2017 et ça alors que SnapChat a connu des pertes abyssales historiques. On peut vraiment dire qu’il est payé pour faire du mauvais boulot. Je me dis que c’est son problème… à condition que cela ne génère pas d’inégalité. Déjà que ces entreprises du numérique, qui connaissent des valorisations délirantes alors qu’elles sont dépourvues d’actifs, de la vulgaire fausse monnaie, ça risque d’être difficile. Lire

La Blockchain, libératrice des HLM et des propriétaires ?

Sous le Paternalisme, l’ouvrier vivait dans les « cités ouvrières », constituées d’habitations plus ou moins confortables appartenant à l’usine qui les faisait vivre. Les premiers appartement à loyer modéré, les ancêtres des HLM, sont apparus après la crise de 29 pour loger les citoyens paupérisés à la suite de l’effondrement du Paternalisme avec les faillites consécutives.Lire

Limiter la fraude fiscale, diminuer la pression fiscale et favoriser la mixité sociale

Hernie fiscale.

Notre fiscalité (impôt sur le revenu, impôt sur les grandes fortunes, taxes bizarroïdes plus ou moins absurdes sur à peu près tout et n’importe quoi, etc…) relève d’une accumulation de bidouilles apparues au gré d’une l’Histoire où les hommes ont pris le pouvoir et se sont constitués en États.… Lire

Comment la retraite à 55 ans pour tous peut sauver le système de retraite et réduire le chômage

La vision « plus libérale et moderne » consistant à retarder les retraites, contraindre au travail, restaurer « la valeur travail », est en réalité une vision conservatrice réductrice de la société populaire. Qui devrait au contraire rechercher à apporter toujours plus d’avantages au plus grand nombre. Une retraite plus tôt, avec une économie plus contributive, plus inclusive, une démocratie renforcée, des activités librement consenties plus épanouissantes.… Lire

La transition sociétale est inéluctable souhaitable et nécessaire

Une singularité sans précédent

Il est désormais acté que la singularité technologique du XXIème siècle compromet la notion de travail tel que nous le concevons, nous amenant à le reconsidérer et les visions soutenues aujourd’hui par le monde politique sont échues et vont même clairement dans le sens opposé de l’Histoire.… Lire

Comprendre la réalité de la singularité pour accepter d’évoluer et réaliser la transition sociétale

Une singularité sans précédent

Il est désormais acté que la singularité technologique du XXIème siècle compromet la notion de travail tel que nous le concevons, nous amenant à le reconsidérer et les visions soutenues aujourd’hui par le monde politique sont échues. La perception de la création d’emplois grâce aux robots, présente encore dans les rapports et études qui pullulent repose autant sur un biais cognitif négateur de la terrorisante fin du travail que dans la mécompréhension de l’évolution technologique.… Lire

Allocations logement (APL), de la poche du contribuable à celle des riches

Pour s’enrichir, les riches utilisent « l’effet de pompe » qui consiste à drainer l’argent des poches du contribuable vers les leurs par divers procédés, généralement sous couvert de social, d’écologie, etc…  L’APL, largement responsable des loyers élevés, en est un. Un concept porté par un irrépressible « socialwashing ». N’essayez surtout pas de faire comme moi et de les remettre en cause, vous seriez immédiatement à l’index de la société, taxé de pourriture capitaliste.Lire

C’est enfin reconnu : le taux de propriétaires influe sur le chômage

Il était temps que ça se dise, que l’INSEE le dise, l’accession à la propriété est un vecteur de chômage, pour diverses raisons (pas seulement le manque de mobilité, il y a également des causes démographiques, financières, économiques, macro-économiques). Et les causes ont tendance à être inverses en zone rurale qu’en zone urbanisée.Lire

L’évasion fiscale réclame plus d’intégration européenne

Un certain nombre de pays de l’Union européenne pratiquent allègrement l’évasion fiscale. Concurrence fiscale déloyale (Irlande), stratagèmes d’optimisation fiscale (Pays-Bas), conditions d’établissement très allégées (Malte), montages offshore (Luxembourg), etc.

Nous le savons (mais la pente est glissante) et sur le fond, c’est vrai, mais la plupart de ces pays sont nos amis et l’optimisation fiscale est leur industrie.Lire

Merkel ou Cameron, même combat, c’est la misère qui ne vote pas qui les élit

Article de 2015

Outre le fait que les pauvres ne votent pas en faveur de leurs intérêts économiques la misère ça ne vote pas, ça s’enferme chez soi, pendant que les bénéficiaires des avantages du libéralisme remercient.

Non, l’élection de gens comme David Cameron ou Angela Merkel, ne sont pas les signes d’une satisfaction populaire…Lire

La taxation des robots en compensation de la fin du travail est absurde

Le concept même de taxer les robots est absurde, tout simplement parce que l’automatisation de la société ne signifie pas que les robots vont remplacer l’Homme, mais que la notion de travail va évoluer.

Il ne faut pas imaginer qu’on enlève un, deux, trois, salariés dans une usine et qu’on met un robot à leur place.Lire