Notre Web TV constructive !

 

    

 
 TOUTE L’ACTU CONSTRUCTIVE :

Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons
Courant Constructif a mis à jour la photo de couverture du groupe Courant Constructif
Courant Constructif

... Voir plusVoir moins

Commenter sur Facebook 212959432212129_1639734499534608

On peut être très intelligent et hyper destructeur....

Discussion ici avec ma réponse : [https://www.facebook.com/konbininews/posts/920489825099856?comment_id=920546501760855&reply_comment_id=921246091690896](https://www.facebook.com/konbininews/posts/920489825099856?comment_id=920546501760855&reply_comment_id=921246091690896)

Commenter sur Facebook Discussion ici avec ...

Je ne l'ai pas compris de cette façon. Le travail plaisir de la terre et le travail de journalier força sont des choses tellement différentes. Pour une écrasante majorité des prolétaires, le travail est une souffrance, malgré l'aliénation lié à la valeur travail. C'est pas du travail qu'on veut, c'est les sous....

Remplacer le travail par l'activité. Les postes créés seront plus qualitatifs. Puisque comme le notre Jean Haetjens l'activité se développe quand on développe les invariants non économiques, donc ça renforce l'IDH.

Hello à toutes & tous !

Alors que les informations sur le dérèglement climatique sont souvent éparpillées et indigestes 🤯 je vous partage une solution puissante pour en avoir une vision globale et rallier un maximum de personnes à ce grand défi du 21ème siècle : le jeu de cartes de La Fresque du Climat 💚

Pour les plus motivé·e·s, ce jeu peut même être un outil de transition personnel et professionnel puisque vous pouvez devenir animateurice de la Fresque, gagner du biff en faisant des ateliers en entreprise et rejoindre la communauté de la Fresque du Climat
... Voir plusVoir moins

Commenter sur Facebook 1639440776230647

Il ne s’agit pas de faire de petites actions individuelles pour polluer moins grâce à notre force morale mais d’opérer des évolutions d’ampleur systémique pour dépolluer grâce à notre créativité.

La transition écologique ne pourrait pas provenir du particulier. Plus que ça, le fait même que les individus se mettent à réduire leur empreinte va compromettre systémiquement la transition écologique. Réduire l'empreinte va réduire la croissance et sans croissance pas de transition. La transition écologique, c'est une industrie de masse, de l'investissement, pour dépolluer massivement l'environnement; On entend dans la video la souffrance de ceux qui suivent ce jeu et réalisent leur transition, alors que la transition écologique c'est une société du plus, plus de confort, plus de qualité de vie, plus de voyages, plus de confort... pas une société du moins. Tout n'est pas à jeter dans ce concept, évidemment, ne serait-ce que parce qu'il énumère les conséquences et les relie avec les causes. C'est dans les réponses à apporter que le jeu pêche en occultant les solutions. On ose croire qu'il va évoluer en les intégrant.

Discussion ici avec ma réponse : https://www.facebook.com/konbininews/posts/920489825099856?comment_id=920546501760855&reply_comment_id=921246091690896

Si on excepte l'idée du témoin de créer un emploi salarié, ce qui est une régression sociétale, au lieu de robotiser, tout ceci est excellent. Ce Maire a eu une excellente idée. ... Voir plusVoir moins

Commenter sur Facebook 1638704716304253

Si la réquisition était plus courante, beaucoup de problèmes serait résolu. Le nombre de hangars, terrains, batiments abandonnés qui couvrent l'Europe, c'est plus que nécessaire. Et on me regarde de travers quand je dis que je suis contre les droits de l'hommes, entre autre pour la sacralisation de la propriété privée.

**👌La Convention Citoyenne pour le Climat** vient de nous pondre son tissu d'âneries populistes, c'est l'occasion ou jamais de parler de la transition écologique. Et donc voici trois quarts d'heure bien énervés traitant de transition écologique, la vraie, celle qui nous offrira un avenir.

👉 **Comme promis**, petits impatients, voici la playlist qui porte mon nom sur CC, vous allez voir que je n'ai pas tant chômé que ça : www.youtube.com/playlist?list=PLeSKLuqOHrSz0jb8e44gqrwjzI5z2Li1i

👉 **L'article sur la critique de ClimeWorks**. Les chiffres sont justes, mais l'approche du concept est moralement plus que déficiente : www.socialter.fr/fr/module/99999672/685/les_technologies_de_capture_du_carbone_pourront_elles_con...

👉 **Un nouvel article** qui démontre qu'en réalité le coût de capture du carbone peut-être divisé par trois : www.environmentalleader.com/2018/06/carbon-capture-technology/

👉 **L'échelle de Kardachev**, si vous ne connaissiez pas, vous allez découvrir un monde d'énergie. Vous allez voir, c'est électrisant : fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89chelle_de_Kardachev

👉** La fin de l'emploi **est la meilleure chose qui soit arrivée à l'Homme depuis la découverte du feu : thierrycurty.fr/la-transition-societale-est-ineluctable/

👉 **La capture du carbone** et son utilisation sont désormais à notre disposition : lmc.today/capture-dans-reduire-le-co2/

👉 **En faire du carburant** est quelque chose de tout-à-fait réaliste : lmc.today/carburant-dans-reduire-le-co2/

👉 **La fibre de carbone** dans les transports : lmc.today/fibre-de-carbone-dans-evolution-des-transports/

👉** Le plastique** est un puits de carbone potentiel : lmc.today/plastique-dans-reduire-le-co2/

👉 **Un peu plus futuriste**, l'avion dans l'avenir : lmc.today/avion-dans-transports-du-futur/

👉 **Un peu de voiture électrique** pour faire bon poids : lmc.today/voiture-electrique-dans-evolution-des-transports/

❤ **Voici de quoi me gratifier** de votre incommensurable générosite sans laquelle je ne suis rien (je dis ça par hypocrisie, hein, parce que la vérité je la vois bien sur le compteur) :

**Tipeee** : fr.tipeee.com/thierry-curty

**Ou MyTip** : www.mytip.co/box/ht0io7kju14o1l8 (où il est désormais aussi possible de me soutenir gratuitement en remplissant des sondages)
... Voir plusVoir moins

Video image

Commenter sur Facebook La Convention ...

Cette démarche de faire de l’écologie via des contraintes va simplement engendrer une grosse régression sociétale. En effet, avec cette convention citoyenne pour le climat comme tout autre organisme visant à introduire l’écologie dans la société, on cherche simplement à polluer moins. Or, polluer moins, c’est continuer de polluer, donc à terme, subir les conséquences de toute la pollution qu’on a laissé. De plus, cette démarche implique une baisse considérable de notre capacité de création de richesse. Or, sans création de richesses, pas de possibilité de financer la santé, l'éducation, la recherche, la culture, la lutte contre les épidémies, etc. Sans compter sur les industries qui se chargeront de recycler notre pollution, qui devra alors rester et continuer de pourrir la planète, même si on en génère plus... Tout ça pour dire que pour obtenir le niveau de vie que nous avons là qui permet à ce que chacun mange à sa faim, ait accès à la santé, à l'éducation, etc., il en faut de la richesse, beaucoup de richesse, qui ne se créent pas juste avec des micro-communautés solidaires et résilientes, fonctionnant avec des low tech comme certains le préconisent par exemple. Bref, avec une capacité amoindrie de création de richesse et d’innovation, c'est à terme le retour des famines, de l'espérance de vie à 35 ans, de la mortalité infantile, des inégalités entre ceux qui auront les moyens de s'approprier les cendres de notre civilisation et les autres qui devront s'esclavager pour en obtenir un peu. D’autant que les participants de cette convention s’inquiètent de problèmes qui n’en sont pas. Non seulement nous ne manquerons ni d'énergie, ni de matériaux, comme nous n'avons de cesse de le démontrer à Courant Constructif, de plus, nous ne manquerons pas non plus de terres rares, qui ne sont absolument pas nécessaires pour la mise en place des ENR. C'est ce qu'affirme l'Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, ou ADEME (www.techniques-ingenieur.fr/actualite/articles/lademe-fait-le-point-sur-les-terres-rares-liees-au...). Si la société telle qu'elle est aujourd'hui consomme énormément de matières première et produit de nombreux déchets, c'est en raison de son organisation autour du travail. En effet, pour donner du travail à un maximum de personnes, il faut produire en grande quantité et bon marché pour que tous, malgré leurs faibles salaires, puissent acheter. Produire en grande quantité nécessite de grands hangars, de nombreux moyens de transports, de nombreuses infrastructures, de nombreux points de distributions et de nombreux emballages. Mais ce n'est pas tout, le seul intérêt de l'usage des énergies fossiles pour faire fonctionner tout ce système, ce sont les emplois qu'ils donnent car leur exploitation demande une chaîne de production qui au passage demande des emplois (exploration, excavation, transport, raffinage, distribution). blog.thierrycurty.fr/la-consommation-de-masse-une-maniere-de-redistribuer-la-creation-de-richesse/ Alors qu'une société orientée autour de la création de richesse et non du travail sera intrinsèquement plus écologique. En effet, sans le souci de devoir créer des emplois, les entreprises pourront s'orienter vers une production qualitative et non quantitative. Ce qui au passage est beaucoup plus rentable puisqu'il n'y a pas besoin de toutes les immenses infrastructures nécessaires pour produire, stocker, transporter et distribuer. Les infrastructures plus modestes sont bien moins coûteuses. De plus, les robots n'ont pas besoins qu'on leur aménage leur poste de travail, ni qu'on leur achemine de l'alimentation pour le midi, ni qu'on leur aménage douches, parking ou encore vestiaires. Les robots n'ont pas non plus besoin de venir et quitter leur poste en voiture. Les villes pourront se désengorger puisque n'aillant plus absolument besoin d'aller au travail, les gens pourront se disperser dans les zones rurales puisque la plupart des tâches peuvent se faire à distance depuis leur domicile, pendant que les robots seront en permanence sur les lieux de production. Tout cela pourra fonctionner aux énergies renouvelables, qui seront bien moins chers que les énergies fossiles. L'entreprise est au bord d'un fleuve, elle installe une hydrolienne et la voilà avec une énergie propre et illimitée, et à portée de main. Cela ne créera pas un nombre significatif d'empli, mais quelle importance, si la société est organisée de telle sorte que ce travail soit facultatif, avant de disparaître complètement au fil du temps. L’avenir de la Transition Ecologique, c’est le développement de nouvelles industries. Des industries tournant autour de la captation du CO2, des énergies renouvelables ou encore de la robotique et de l’intelligence artificielle. Autant d’industries à forte valeur ajoutée qui créeront bien plus de richesse que les industries obsolètes qu’on conserve au nom de la sauvegarde de l’emploi. Le Co2 peut-être recycle en tout un tas de matériaux (fibre de carbone pour remplacer l’acier, graphène pour remplacer le Lithium, fibre textile, protéine alimentaire, etc.) qui feront que chaque objet que nous consommerons deviendront des puits de carbone. Avant que les batteries ne se perfectionnent, on peut d’ores et déjà produire du carburant combustible à base de CO2. Certains grands constructeurs automobile comme BMW, ou des entreprises comme Carbon Engineering s’y sont déjà attelés. Bref, plus on consommera, plus on dépolluera à l’avenir. Voilà où est la véritable transition écologique. De plus, pourquoi être dans l’optique d’économiser de l’énergie, puisqu’avec les ENR, on peut en avoir autant qu’on veut. On a connu le charbon, le pétrole, le gaz, etc. A l’avenir, nous connaitrons les hydroliennes, les éoliennes maritimes, les centrales houlomotrices, etc. Toutes ces ENR sont en mesure de produire autant, voire plus d’énergie que tout ce que nous utilisons actuellement. Ce qui rend absurde cette théorie de nécessité d’économiser de l’énergie. (blog.thierrycurty.fr/une-croissance-economique-polluante-et-limitee-par-des-ressources-limitees-v...) Bref, l'écologie ne doit pas être une cause politique à défendre, mais le résultat d'une meilleure organisation de la société. C'est donc l'évolution de la société vers la fin du travail qui la rendra plus écologique et non de stupides décrets puisque notre société orientée autour du travail ne peut que polluer et plus on cherchera à créer des emplois, plus on polluera pour les raisons invoquées précédemment. Alors que la société de demain, c’est plus de technologie, pour plus d’efficacité à dépolluer, et donc un niveau de vie plus élevé pour la population. Aller sur le chemin de la décroissance, c’est détruire cette société qui a permis l’élévation du plus grand nombre. blog.thierrycurty.fr/lautomatisation-de-la-production-signe-t-elle-la-fin-de-lhumanite/

La miniature... 😂

Je vous ai écoutés . Ce que vous pensez en couple de logiques : Ecologie et Travail. Je l' appelle le management de paradoxes. Avez vous vu les plans de licenciements massifs des grandes entreprises impactées par le Covid 19 ? Qu'est ce qui diffèrent votre concept de "l'échec" politique personnalisé par Hulot, qui était Ministre d'Etat quand même ? Bonne soirée.

Toujours aussi fan de tes imitations de trains 😄

EM n'a pas retenu 3 sujets sur 149 de la CCC dont 2 qui ont passablement énervé TC : 110 km et la taxe de 4% sur les dividendes. Il promet de les passer au référendum dans un certain temps pendant qu'il négocie le report -que les élus seraient "grincheux" pour refuser- des Régionales pour 2021. Avec les taux de participation des 2 tours des élections municipales (16% - 15%), il n'y aurait pas plus d'enjeux pour que ça intéresse outre mesure les français marres des mascarades des technocrates contre la démocratie. Le "fusible" de l'ère sarko a sauté aujourdh'hui. D'où part le coup ?

Faut pas vous énerver comme ça !! C'est pas bon !! Bon ok ça galvanise dans le combat (😉) mais c'est contre-productif pour la contre-attaque !!

Je me permets cette phrase de Macron qui m'a marqué cet aprem et qui va dans le sens du constructivisme !! Emmanuel Macron: "une économie quasiment à l'arrêt n'a réduit que de 8% les émissions. On voit bien que le choix de décroissance n'est pas une réponse au changement climatique"...

Cette convention citoyenne pour le climat doit d'abord être vu comme un geste politique et une expérience dont on doit en tirer les conclusions. L'objet intéressant ici, c'est "la convention citoyenne", pas le climat. La première chose que j'en conclus, c'est "rien de neuf sous le soleil". Ce qui en sort, c'est l'ensemble des croyances globales sur le sujet traité. Aucun dogme, logiciel est remis en question. De là à dire que les conventions citoyennes sont inutiles et ne pourraient donner autre chose serait absurde. Pour qu'une convention citoyenne puisse être efficace, yapaka. Tout d'abord, la population dans son ensemble doit acquérir un bagage intellectuel nécessaire à la mise en place de conventions. C'est à dire que chaque citoyen doit avoir une connaissance minimum de la tenue des dites conventions, et cette information doit faire partie de son processus intellectuel, comme la capacité à se déplacer en rue. La tenue et organisation de ces conventions doit être préparer pour générer de la solution, des psychologues, sociologues, heu... podologue, sont capable de créer cela. Les techniques sont connues, brainstorming par exemples, elles sont déjà utilisée depuis des décennies dans le monde de l'entreprise et elle fonctionne. Mettre cette technologie au service de la collectivité est primordial, que se soit pour le climat ou quoi que ce soit d'autre.

L'écologie punitive est assez mal vue dans les quartiers populaires, en fait. Les plus pauvres ayant déjà une empreinte carbone assez basse. www.slate.fr/story/191994/grandes-villes-lyon-rennes-ecologie-comprendre-besoins-quartiers-popula...

View more comments

Merci ... Voir plusVoir moins

Voir plus