Appel à la convergence des forces constructives

Le Courant Constructif entame aujourd’hui une nouvelle étape de son aventure. Nous allons commencer à nous associer avec différents collectifs et personnalités constructives existant de par le monde. Nous devons absolument constituer une nébuleuse intellectuelle constructive et relier les solutionnistes du monde entier. Nos adversaires collapso-décroissants fonctionnent en réseaux synergiques, nos ennemis d’extrême droite également. Leurs forces convergentes leur permettent d’envahir chaque jour un peu plus les médias et d’influencer les mentalités. Nous devons, pour leur faire face, constituer à notre tour une force commune, capable de peser dans les débats et d’orienter les choix de société.

Ne laissons pas le peuple aux mains des forces régressives et conservatrices. Ne laissons pas l’avenir se limiter à l’alternative gouvernement vs complotistes. Ne laissons pas le XXIe siècle s’enfermer dans un débat entre les modernistes du XXe siècle et les traditionalistes du XIXe.

Le Courant Constructif appelle les solutionnistes du monde entier (penseurs, entrepreneurs, financiers…) à converger pour reconstituer une avant-garde progressiste. Nous devons nous rassembler pour impulser une puissante mobilisation constructive dans la société. Il s’agit de constituer une force commune pour porter la grande transition systémique du XXIe siècle.

Il est temps à présent de dépasser la phase de prise de conscience, de contestation et de rébellion, pour entrer dans la phase de proposition et construire ensemble une solution systémique valable à la crise de notre monde. Nous devons être capables de retrouver un But et de fixer un cap. Nous avons besoin d’une vision claire, réaliste et puissante. Une vision suffisamment inspirante pour emporter l’humanité vers la prochaine étape de son évolution.

Nous devrons aller vite, plus vite que la catastrophe. Les solutions doivent être mises à l’échelle le plus rapidement possible si nous voulons éviter l’effondrement et la barbarie qui s’en suivrait. Nous avons les moyens de décarboner notre civilisation et de dépolluer cette planète. Mais nous devrons, pour y parvenir, faire preuve d’un volontarisme héroïque et impulser une mobilisation constructive dans tous les secteurs de la société.

Dans cette dynamique de résilience mondiale, chaque personne compte  et peut faire pencher la balance du côté de l’évolution, plutôt que de l’effondrement. Mais si chaque personne prise isolément compte, les organismes d’intelligence collective additionnant de multiples compétences complémentaires pèsent encore plus dans la balance, par leur capacité à construire des propositions crédibles et innovantes. L’intelligence collective produit une capacité émergente supérieure à la somme des intelligences individuelles qui la composent. Il est temps donc de retrouver le sens de l’engagement dans des collectifs tout comme celui de la rencontre entre collectifs.

C’est dans cette perspective que le Courant Constructif a souhaité opérer une première alliance avec la Fabrique du Futur, un think tank orienté tech-for-goods présidé par Eric Seulliet. On y retrouve également le prospectiviste international Michel Saloff-Coste ainsi que de nombreux autres experts du milieu de la prospective française. Comme nous, ils travaillent sur un programme de nouvelle civilisation. Ils ont d’ailleurs écrit un rapport complet sur ce sujet pour France Stratégie.

Désormais nous allons avancer ensemble et collaborer sur différents projets. Toute l’équipe de Courant Constructif se réjouit de cette collaboration prometteuse et espère que vous partagerez son désir de convergences.

Benjamin Rodier, pour Courant Constructif

Contact : courantconstructif@gmail.com

 

3 réflexions sur « Appel à la convergence des forces constructives »

  1. L’initiative est prometteuse mais n’y a t il pas déjà plusieurs mouvements qui ont l’ambition de regrouper les initiatives, avec le risque de se disperser. Ne serait il pas temps de réunir un Grenelle et definirv un plan d’action concerté dans lequel chaque partie abandonnerait son ego au profit d’une conviction et d’une contribution aux communs partagées ?

    1. Bonjour,

      Merci pour votre intervention. Je vais être abrupt, parce que j’aime ça et que c’est le meilleur moyen de ne pas tourner autour du pot 😂

      Il a toujours existé des tas de mouvements dans l’Histoire. Les catarhes étaient, les spartes étaient…spartiates ! Plus près de nous on a eu les hippies…Et c’est très bien évidemment. Néanmoins nous nous dissocions de ces mouvements focalisés sur un concept, une thématique. Lorsque des gens nous rejoignent, ils tombent dans un environnement où absolument tout ce en quoi ils croyaient passe à la trappe. Ils découvrent une vision contre-inuitive, bien plus complexe que tout ce qui est dit partout. Bien plus pertinente évidemment, aussi, menant à la lutte contre le réchauffement. Notre modèle est un modèle de dépollution massive de la planète, de restauration de l’environnement, d’élévation du niveau de vie, pas de sa limitation pour moins polluer.

      Nous savons bien qu’il y a des masses de mouvements, nous en sommes conscients, mais nous sommes à priori, à notre connaissance, le seul à avoir une vision parfaitement intégrée qui répond à toutes les problématiques. La société est un échafaudage complexe et si nous modifions un paramètre, tous les autres bougent avec. Et malheureusement aucune des autres mouvances ne se rapproche de nous à notre connaissance. Elles sont globalement décroissantes, anticapitalistes, socialistes… et si nous n’avons rien contre l’idée de consommer local ou d’acheter en vrac, nous sommes surtout conscients que ce n’est pas ça qui va réaliser une quelconque transition écologique.

      Ce n’est donc pas seulement une question d’ego. Nous sommes contre la taxe sur les véhicules lourds, pour nous une voiture c’est un beau gros 4×4, même s’il n’est pas électrique, du moment qu’il n’émet pas de CO2. Nous sommes pour le transport aérien, qui est l’un des piliers de la transition écologique. Nous sommes pour la croissance, qui est le socle nécessaire à la lutte contre le réchauffement et donc qui induit la finance et la consommation issue du déploiement d’une puissante industrie.

      Nous n’avons rien contre les initiatives locales et autres, bien au contraire, mais nous ne les percevons pas comme des solutions, mais juste comme des éléments de la solution, au même titre que la décarbonation des avions ou le déploiement des énergies renouvelables. Aussi agissons-nous à un tout autre niveau intellectuellement parlant que nous voulons bien plus construit, beaucoup plus élaboré, bien mieux informé que tel que la gabegie de la Convention Citoyenne pour le Climat dans laquelle Emmanuel Macron patauge désormais. Ce qui a été produit par la CCC devrait tout bonnement être mis à la poubelle, qu’on puisse réaliser la transition écologique à la place au lieu d’empoisonner la vie des gens avec des concepts populistes. La transition écologique, c’est plus de liberté, de confort, de qualité de vie, pas moins. C’est plus de voyages, plus loin, plus confortablement, dans de meilleurs véhicules, des logements mieux chauffés, des actes de consommation qui ont une incidence positive sur l’environnement.

      …Et il se trouve que ce discours est inaudible pour les divers mouvements existants. Alors nous rassemblons ceux qui sont intéressés par le progrès et l’intelligence, et tant pis pour les autres. Si un de ces mouvements voulait nous rejoindre, il serait le bienvenu, mais alors il serait intégré comme un élément du concept global de Courant Constructif, et non pas comme un moyen de transition.

      Bien cordialement, Thierry

  2. Un peu de lumière dans cette obscurité. Merci !
    Il faut que chacun puisse être en mesure d’exprimer ses besoins quelque soit son point de vue 😉 une plate forme numérique et des réunions d’informations sur vos idées et projets afin de permettre la cohésion de tous. Mais je pense que vous y avez déjà pensé. Bien à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *